• Toujours les meilleurs prix
  • Rapide, plus rapide, ultrarapide !
  • Impression au top
  • Tous les supports imprimables
  • Pas d’histoires

Les terrasses à nouveau ouvertes ? Voici comment nos voisins du Nord abordent la réouverture de l’horeca.

Lina Janssena écrit cet article dans la catégorieClientsMonday, May 25, 2020

En Belgique, nous devons encore faire preuve de patience. Mais aux Pays-Bas, l’horeca peut rouvrir à partir du 1er juin. Nous avons tenté d’en savoir plus sur la façon dont nos voisins du Nord envisagent cette réouverture. Pour ce faire, nous avons interviewé Paul Klösters, gérant de deux établissements horeca à Deventer (Pays-Bas). Découvrez dans cette interview comment il envisage la réouverture de sa terrasse.

Avec son épouse Anke, Paul Klösters dirige les établissements horeca St. Tropez et St. Maxime à Deventer, une petite ville des Pays-Bas où le site de production de Printdeal.be est également établi. Deux affaires qui tournent bien, forcées de fermer subitement leurs portes suite à la crise liée au coronavirus. Paul se projette – non sans une certaine prudence – dans l’avenir. Car le 1er juin prochain, l’horeca pourra redémarrer aux Pays-Bas, moyennant bien sûr le respect des mesures de sécurité.

Bonjour Paul, dites-nous tout, comment avez-vous vécu cette période de crise sanitaire ?

Au début, on s’est dit que ça allait aller. La Chine rencontrait un souci, un de plus. Et puis, à un moment donné, c’est arrivé. En Italie, ça prenait des proportions incroyables. Nos employés avaient réservé des vacances au ski et on leur a demandé si c’était vraiment raisonnable d’y aller. Ils nous ont regardés de travers. On était pourtant le 15 mars. Le dimanche, nous avons dû fermer. On ne s’attendait pas à ce que ça aille si vite. Ce fut un coup dur.

featured 1

Un coup difficile à accepter, car en tant qu’entrepreneur, on a l’habitude de se battre. Quand la terrasse attire plus de monde qu’habituellement, on s’organise, on appelle du renfort. Si le nouveau plat de la carte ne remporte pas le succès escompté, on le modifie et on propose autre chose. Ce combat ne cesse jamais. Et ici, on ne pouvait lutter contre rien, on ne pouvait rien faire.

featured 2

On pensait que ça n’allait pas durer longtemps. On nous a d’abord parlé de trois semaines, voire quatre. Petit à petit, la réouverture s’annonçait de plus en plus tardive. On ne pouvait pas rester les bras croisés. Nous avons constaté qu’il était primordial de garder contact avec nos clients. Leur dire que nous étions toujours là, que nous allions bien, qu’ils pourraient à nouveau compter sur nous.

Comment avez-vous fait pour garder contact avec vos clients ?

Après quelques semaines d’arrêt, nous nous sommes lancés dans le prêt à emporter. Nous savions pertinemment que nous ne gagnerions rien. Mais c’était un bon moyen de montrer à nos clients que nous étions toujours là. Nous avons réfléchi avec notre équipe à des emballages et slogans pour nos plats à emporter qui nous correspondaient parfaitement. Et je suis fier, extrêmement fier du résultat.

featured 3

Bien boire et bien manger, c’est la devise de nos restaurants. Mais l’ambiance joue également un rôle primordial. Voilà pourquoi nous avons glissé de chouettes cartes humoristiques dans nos menus à emporter. Et nous y avons aussi collé nos propres logos et slogans. En ce moment, on voit plein de photos de nos clients sur Instagram qui ont commandé des lunchboxes, le tout accompagné de nos cartes et de nos stickers. Et cette publicité indirecte nous fait du bien.

featured 4

À partir du 1er juin, les restaurants pourront rouvrir leurs portes aux Pays-Bas. Comment abordez-vous cette réouverture en tant qu’entrepreneur ?

Il y a quelques semaines, la commune nous a demandé : « chers entrepreneurs, que souhaitez-vous faire ? Comment pouvons-nous vous aider ? » J’ai fortement apprécié cette main tendue et j’ai présenté mon plan de réouverture aux autorités locales.

Sur la base des mètres carrés autorisés, j’ai réalisé un plan sur lequel chaque gérant d’un établissement horeca sur la Brink (NDLR : centre-ville de Deventer) disposait de 60 % de terrasse en plus, ce qui permettait de respecter plus facilement la distance de sécurité sur chaque terrasse. Ces 60 % de surface supplémentaire réjouissaient tous les gérants d’établissement. Et la commune a également accueilli ma proposition avec enthousiasme.

Et comment comptez-vous veiller à la sécurité au sein de votre établissement ?

Respecter les mesures est bien sûr extrêmement important. Nous allons donc veiller à bien délimiter notre terrasse et à indiquer clairement comment se déplacer en toute sécurité. Nous aimerions uniformiser la communication à l’attention des clients, pour qu’elle soit identique dans toute la ville. Qu’il s’agisse des stickers sur le sol pour indiquer la direction à suivre, des bandes de marquage au sol pour indiquer la distance à respecter, des panneaux indicatifs aux toilettes, des tableaux sur lesquels on communique les règles d’application. Et il faut en prime que ce soit beau. Histoire que quand vous vous promènerez dans le centre-ville, vous vous sentiez bien. Que le cadre soit agréable.

featured 5

Attention, même avec 60 % de surface supplémentaire, on ne parvient à atteindre que 70 % de notre capacité habituelle. Et nous ne comptons pas atteindre 70 % de notre chiffre d’affaires. Car la façon de travailler est bien plus compliquée. Nous estimons que notre chiffre d’affaires s’élèvera entre 30 et 50 %. Je pense que seul le vaccin nous permettra de retrouver le chiffre d’affaires que nous avions avant cette crise. J’avoue que je m’inquiète aussi beaucoup sur l’évolution de l’économie dans les prochains mois. Mais ce plan devrait nous aider à minimiser la perte.

featured 6

Quel conseil donneriez-vous aux gérants d’établissement d’horeca en Belgique ?

Actuellement, il importe que les gérants d’établissement horeca unissent leurs forces avec les communes ou villes. Et qu’ils cherchent ensemble une solution. La crise touche tout le monde et ensemble, nous sommes plus forts. Et dans la majorité des cas, les autorités locales peuvent proposer des solutions adaptées aux entrepreneurs. De quoi redémarrer vos activités en toute sécurité !


  1. #Communication corona
  2. #Interview
  3. #Horeca
Lina Janssen

Employé Marketing

Lire plus de Lina Janssen
Service client